Pâques est sans doute le jour le plus sacré du Christianisme. Ironiquement, le mot Pâques n’est jamais mentionné dans l’Ancien Testament et n’est mentionné qu’une seule fois dans le Nouveau Testament, dans le livre des Actes, chapitre 12, verset 4.

jesus-christ-mormonCette utilisation scripturaire ne fait pas référence à un événement en rapport avec le Christianisme, mais fait référence à la célébration d’une fête païenne, populaire pour beaucoup de monde, au premier siècle. Ce mot est simplement utilisé comme un marqueur de temps indiquant une époque où Hérode prévoyait de libérer un prisonnier, Pierre.

Malgré tout, une évolution s’est produite au cours des siècles attribuant le terme de Pâques au Christianisme. Plus précisément, Pâques se réfère à l’expiation et à la résurrection du Christ après sa crucifixion.

Du point de vue biblique, la période qui a précédé la crucifixion était liée à l’observance de la Pâque juive. La crucifixion devait avoir lieu durant la période de la Pâque.

Le prophète et président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Thomas S. Monson, a déclaré ceci à propos de Pâques :

« Aucune parole de la chrétienté n’a plus de signification pour moi que les mots adressés par l’ange à Marie Madeleine éplorée et à l’autre Marie, le premier jour de la semaine, quand elles allèrent au sépulcre pour s’occuper du corps de leur Seigneur. L’ange leur dit :

« Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ?

« Il n’est point ici, mais il est ressuscité ».

Notre Sauveur vivait de nouveau. L’événement le plus glorieux, le plus réconfortant et le plus rassurant de toute l’histoire humaine avait eu lieu : la victoire sur la mort. La souffrance et l’agonie de Gethsémané et du Calvaire avaient été balayées. Le salut de l’humanité avait été assuré. La chute d’Adam avait été contrebalancée.

En ce premier matin de Pâques, le tombeau vide était la réponse à la question de Job : « L’homme, une fois mort, peut-il revivre ? » À tous ceux qui m’écoutent, je dis : L’homme, une fois mort, revivra. Nous le savons parce que nous avons la lumière de la vérité révélée.

« Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts.

« Car comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ ». (Il est ressuscité!Le Liahona, mai 2010).

L’interprétation chrétienne de Pâques est l’apogée, c’est-à-dire le point culminant, de la Passion du Christ.Les Mormons sont Chrétiens. La Passion du Christ est liée aux événements et à la souffrance – physique, spirituelle et mentale – de Jésus, causée par l’expiation, et la résurrection qui s’en est suivie, brisant ainsi les liens de la mort.

Dans la plupart des églises chrétiennes, la passion est directement liée au laps de temps précédant la crucifixion, dont son procès et son exécution ultérieure. C’est pourquoi, selon le Catholicisme, le Chemin de Croix est un élément important de la célébration de Pâques, tandis que pour les Saints des Derniers Jours, c’est l’expiation et la résurrection qu’ils commémorent.

Selon la théologie mormone, Pâques est également une fête importante, bien qu’elle diffère légèrement, dans sa célébration, de celle de nos amis catholiques. Les Mormons n’intègrent tout simplement pas la croix dans leur culte à Jésus-Christ.

La question de savoir pourquoi les Mormons n’intègrent pas la croix dans leur culte du Sauveur et de Dieu peut s’expliquer de la manière suivante : Les Mormons comparent la croix à une arme et, de ce fait, à celle qui a été utilisée pour infliger la mort au Christ. La mort du Christ faisait partie du plan de Dieu pour notre salut.  C’est le moyen pour toute personne déchue d’être rédimé devant Dieu grâce à l’action salvatrice (capacité de recevoir activement le pardon) de l’expiation.

L’expiation donne un moyen à la justice d’être rendue et, en même temps – grâce à l’expiation – la miséricorde nous permet de corriger notre manquement à la justice et de retourner vivre avec Dieu, sous la condition de notre acceptation du sacrifice du Christ et de l’expiation.

Les Mormons considèrent la crucifixion comme l’acte absolu de l’amour du Christ. Selon la croyance mormone, les aspects physiques, spirituels et mentaux de l’expiation ont pour la plupart été subis dans le jardin de Gethsémani, avant la crucifixion. C’est pourquoi, les Mormons ne portent pas de croix ni n’utilisent de crucifix comme symbole du sacrifice expiatoire.

Si vous vous rendez dans une chapelle mormone, vous pourrez y admirer de simples peintures du Christ, mais pas de sculptures ou autres oeuvres d’art religieux. Toutefois, dans les couloirs et l’entrée, vous verrez de nombreuses peintures ou des images représentant le Christ, les apôtres ou d’autres sujets de l’Évangile.

Dans une certaine mesure, on emploie cette analogie pour expliquer l’utilisation de la croix … imaginez que quelqu’un que vous aimez énormément est tué avec une arme à feu. Demandez-vous si vous porteriez une petite arme à feu attachée à une chaînette que vous porteriez autour du cou ou un pendentif vous rappelant et immortalisant ce qui est arrivé à cette personne qui vous est chère.

Les Mormons considèrent la croix ainsi. Ils reconnaissent, cependant, que l’expiation et la résurrection sont les événements centraux de toute l’histoire humaine. La foi mormone est centrée sur la résurrection et l’expiation du Seigneur Jésus-Christ.

doctrine-mormone-christ

Les Mormons croient aussi qu’après la crucifixion et la résurrection qui l’a succédée, le Christ est allé aux Amériques et il y a enseigné Son Évangile à Ses enfants. Le Christ a déclaré au peuple du vieux continent : « J’ai d’autres brebis qui ne sont pas ont de cette bergerie ». Les Mormons croient qu’Il se référait aux descendants de la tribu de Joseph dont le récit se trouve dans le Livre de Mormon, tandis que l’Ancien Testament nous relate l’histoire des descendants de Juda. Thomas S. Monson a déclaré ceci à propos de l’importance et de la signification de Pâques pour les Saints des Derniers Jours :

J’ai lu, et je crois, le témoignage des personnes qui ont vécu le chagrin de la crucifixion du Christ et la joie de sa résurrection. J’ai lu, et je crois, le témoignage de celles, dans le nouveau monde, qui ont eu la visite du même Seigneur ressuscité.

Je crois le témoignage de [Joseph Smith] qui, dans cette dispensation, a parlé avec le Père et le Fils dans un bosquet maintenant appelé sacré et qui a donné sa vie, scellant ainsi son témoignage de son sang. Il a déclaré :

« Et maintenant, après les nombreux témoignages qui ont été rendus de lui, voici le témoignage, le dernier de tous, que nous rendons de lui : qu’il vit ! Car nous le vîmes, et ce, à la droite de Dieu ; et nous entendîmes la voix rendre témoignage qu’il est le Fils unique du Père » (« Il est ressuscité! », Le Liahona, mai 2010).

Dans le Catholicisme, lors de chaque vendredi du Carême, le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, aucune viande ne peut être consommée, et cela s’applique à tous, à partir de l’âge de 14 ans. [1]

Les Mormons n’ont pas de restrictions alimentaires pendant la période du Carême et Pâques. La seule interdiction prescrite se trouve dans la Parole de Sagesse (la loi de santé mormone), il est spécifié que la viande doit être consommée avec modération, mais cette restriction s’applique tout au long de l’année, pas seulement pendant la période de Pâques.

Le but de la saison de Pâques pour les Chrétiens est de changer spirituellement. L’enseignement mormon s’intègre parfaitement à ce dessein; mais cela demande un effort, tous les jours, tout au long de l’année, et la plupart des pratiques observées à Pâques sont pratiquées de façon mensuelle ou hebdomadaire, au sein du Mormonisme, durant l’année toute entière plutôt que, uniquement, lors de la fête de Pâques.

 

mel-150x150Cet article a été écrit par Mel Borup Chandler, un membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours – Mel Borup Chandler vit en Californie. Il rédige des articles liés à la science, aux progrès technologiques et à la médecine. C’est un ancien membre du Club de Presse de Los Angeles. De plus, il a également servi une mission en Argentine pour l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, durant la « guerre sale » en Argentine.

 

 

Ressources supplémentaires :

Jésus-Christ selon le Mormonisme

Les Mormons répondent à vos questions

La Sainte Bible selon le Mormonisme

The following two tabs change content below.
Droit d'auteur © 2018 Jésus Christ. Tous droits réservés.
Ce site n'est pas propriété de ou affilié à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois appelé LDS Mormon ou église). Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Les opinions exprimées par les utilisateurs individuels sont de la responsabilité de ces utilisateurs et ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Pour les sites officiels de l'Eglise, s'il vous plaît visitez LDS.org ou Mormon.org.

Pin It on Pinterest

Share This