Mes chers amis, la façon dont nous considérons et voyons Jésus-Christ est tellement importante. Certains cherchent à remplacer le Christ par César. D’autres sont aveuglés parce qu’ils « regardent au-delà de la marque » (Jacob 4 :14) alors que le Christ est la marque. De nombreuses dénominations religieuses, sans le pilier de la révélation, ont été gravement secouées par les soubresauts théologiques ; l’érosion ecclésiastique qui en a résulté a été si rapide qu’elle peut être mesurée en mois, et non en siècles. Certains croisés sans croix ont même ôté la divinité de Jésus-Christ du centre de leur doctrine, pour voir, en fin de compte, tous les autres dominos doctrinaux s’écrouler également.

Ainsi, la stupidité, la peur, et la mode ont terni la théologie de nombreuses personnes. Pour elles, il n’y a ni refuge, ni repère à l’horizon.

Cependant, il y a un peuple et une église qui portent le nom de Jésus-Christ et la fondation de cette église est la plénitude de Son évangile. Ce peuple est considéré par le monde comme étant excentrique, parce qu’il est tellement centré sur le Christ !

Ce peuple s’efforce de suivre les conseils du Sauveur ressuscité, qui a dit : « Élevez vos lumières… pour le monde. Voici, je suis la lumière que vous élèverez : ce que vous m’avez vu faire. » (3 Néphi 18 :24)

Aujourd’hui, je souhaite élever cette lumière en témoignant de Jésus-Christ et de ce qu’Il a fait selon ce que je sais, ce que j’ai vu et entendu au cours de ma vie. Ce témoignage intègre ma raison et mon expérience, deux témoins limités mais utiles ! Par bonheur, il m’a été donné le troisième témoignage de l’Esprit, ce témoignage inattaquable et convaincant !

Mon seul regret est que ce qui va suivre est l’équivalent verbal d’une peinture au doigt d’un jeune enfant, car ma langue ne peut pas dire tout ce que je sais. Mais tout de même…

Jésus-Christ a été choisi avant sa naissance

Je témoigne que dans notre premier état Jésus était l’individu incomparable parmi tous les enfants d’esprits de notre Père. Il a aidé à préparer cette planète pour nous, et nous a conduits, et non poussés, à sortir de notre position pré-mortelle. Je le remercie pour les choses non dites qu’il a faites pour se préparer parfaitement pour son rôle unique, alors que je faisais tellement moins. Je le remercie également de ne pas avoir abandonné ceux d’entre nous qui sont lents et à la traîne.

Je témoigne que son intelligence est infiniment supérieure dans chaque domaine à celle des plus brillants dans ces domaines. Son intellect concernant les perspectives et la vérité surpasse de loin tous les intellects humains. Je le remercie de concentrer dans cet esprit magnifique à la fois l’amour parfait et l’humilité parfaite. Sa magnificence n’est pas du type « attrape-moi si tu peux », mais est suppliante et patiente, « Viens, et suis-moi ». (Luc 18 :22)

Je témoigne que ses accomplissements pré-mortels reflètent à la fois un altruisme étonnant et un engagement incroyable pour la liberté comme condition de notre progression. Je le remercie d’avoir accompagné sa grande connaissance de tous nos besoins par un petit pas en avant pour proposer ses services. Jamais quelqu’un n’a offert autant à autant de gens et en si peu de mots que Jésus lorsqu’il a dit : « Me voici, envoie-moi ».  (Abr. 3 :27)

 

Jésus-Christ le créateur

 

Je témoigne qu’il a participé à la création et à la gestion non seulement de cette planète, mais d’autres mondes. Sa compréhension est galactique, et pourtant, il a remarqué la veuve donnant ses sous. Je suis émerveillé par son amour inconditionnel pour tous. En effet, « Merveilleux l’amour que Jésus, le Christ m’a donné ». (« Merveilleux l’amour », cantique no. 117)

Je témoigne que Satan a bien offert les royaumes de ce monde à Jésus. Je le remercie d’avoir refusé cette offre spécieuse car toute l’éternité aurait été ébranlée, car du contrôle de Jésus sur lui-même dépendait également le futur de l’humanité.

Je témoigne qu’il est le Sauveur et Rédempteur Divin de toute l’humanité. Lui qui n’avait pas besoin de mourir était disposé à être attaché par les chaines de la mort pour pouvoir les rompre au profit de toute l’humanité. Je témoigne qu’il est de ce fait notre avocat auprès de notre Père parfait. Je le remercie de nous avoir laissé décider comment nous le considérerions, notre Sauveteur. Je le remercie pour son discernement dans sa manière de nous connaitre sans nous contrôler, pour ne jamais laisser les besoins immédiats faire obstacle aux considérations de l’éternité.

Je témoigne que par un exemple éloquent il a volontairement bu la coupe amère au cours de cette expiation horrible qu’il aurait pu éviter ; nous devons, par conséquent, boire nos coupes minuscules.

Je le remercie de la même façon de ne pas intercéder pour nous, même quand nous prions avec foi et une vertu relative, pour ce qui ne serait pas bon pour nous. Nos impressions de Gethsémané devraient nous apprendre que toute prière est une demande !

Jésus de Nazareth nous a offert des dons sans prix

Je témoigne que, bien qu’il n’en ait jamais eu besoin, il nous a donné ce dont nous avions désespérément besoin, ce programme de progrès, de repentance, qui nous incite à devenir meilleurs. Je le remercie de son aide, et même de me pardonner, et de m’aider à avancer pas à pas. Son pouvoir de rédemption infatigable surpasse la récurrence de mes faiblesses.

Je témoigne qu’il nous a donné, et qu’il nous donnera, des prophètes vivants. Je le remercie pour ses merveilleux choix de ses témoins spéciaux et pour son orchestration omnisciente de leur dons variés en une symphonie salvatrice.

Je témoigne qu’il a été élevé dans un petit village et je le remercie pour son exemple de s’être élevé au-dessus de ses débuts sans les avoir reniés et d’avoir ainsi surmonté tout ce qui se présentait devant lui.

Jésus-Christ est le Jéhovah de l’Ancien Testament

Je témoigne que le Jéhovah qui s’est présenté avec éclairs et tonnerre à Israël au Sinaï (voir Ex. 19 : 16-18) est le même Jésus qui plus tard s’est lamenté : « Jérusalem, Jérusalem … combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes. » (Matt. 23 :37) Je le remercie pour tant de mains tendues vers l’humanité, que ce soit à travers un pouvoir phénoménal ou lors d’une conversation paisible au bord d’un puits.

Je témoigne qu’il est l’Exemple et le Dirigeant Parfait, ne nous demandant pas de faire ce qu’il n’a pas fait, ne nous demandant pas d’endurer ce qu’il n’a pas enduré, nous donnant assez, mais pas plus que ce que nous pouvons accomplir. Je le remercie, lui qui a tout fait parfaitement, d’avoir partagé son œuvre précieuse avec ceux d’entre nous qui agissons ensuite de manière si imparfaite.

Je témoigne que lui et le Père prennent sérieusement le fait de faire progresser nos âmes dans ce second état. Je le remercie de nous enseigner vraiment quelles sont nos possibilités personnelles et de nous expliquer de façon divine quelles sont les chemins à prendre au lieu de seulement les pointer du doigt.

Jésus-Christ est un Ami et un Fils parfait

Je témoigne que, tout comme il a aidé à construire soigneusement ce second état pour toute l’humanité, il a aussi aidé à construire soigneusement chacun de nos petits univers d’expérience. Je le remercie de m’avoir béni à travers cela avec une épouse, des enfants, des parents, des dirigeants, et des amis pour m’aider. Je le remercie à cet instant pour les moments de tendresse, les moments difficiles, les moments de perplexité, et même pour les moments lorsque mon besoin d’apprendre est si évident, car durant ces moments je pourrais être trop éprouvé pour témoigner ou trop angoissé pour les apprécier.

Je remercie Jésus de ne pas attacher d’importance à ce qui est à la mode et d’endurer non seulement l’absence de reconnaissance mais aussi de dire la vérité, sachant à l’avance que l’incompréhension et la tromperie suivraient. Je le remercie pour sa merveilleuse gestion du temps, de ne jamais gaspiller un moment, y compris les moments de méditation. Même ses secondes prouvaient son sens de la gestion.

Aucun fils n’a jamais complimenté son Père avec tant de grâce, honoré son Père de façon si constante, ou fait confiance à son Père si complètement que ne l’a fait Jésus.

Ainsi, j’ajoute ma petite voix au chœur d’appréciations qui ont été proférées à ce pupitre à travers les décennies. Je confesse avec joie et sans honte Jésus de Nazareth, Sauveur et Roi !

Pour finir, je témoigne qu’il vit, avec tout ce que ces mots simples impliquent. Je sais que je serai tenu responsable pour ce témoignage ; mais, alors que vous l’écoutez ou le lisez, vous êtes maintenant responsables devant mon témoignage, que je donne au nom de Jésus-Christ. Amen.


Discours écrit par Neal A. Maxwell lors de la Conférence Générale d’avril 1976. Traduit par Samuel Babin

A lire aussi: Ce que j’ai appris après avoir lu 2200 écritures sur le Sauveur  et La dynamique de la foi en Jésus-Christ du de Président Russell M. Nelson

The following two tabs change content below.
Droit d'auteur © 2018 Jésus Christ. Tous droits réservés.
Ce site n'est pas propriété de ou affilié à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois appelé LDS Mormon ou église). Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Les opinions exprimées par les utilisateurs individuels sont de la responsabilité de ces utilisateurs et ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Pour les sites officiels de l'Eglise, s'il vous plaît visitez LDS.org ou Mormon.org.

Pin It on Pinterest

Share This