papillon-mormonEn tant que membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Mormone), Pâques signifie bien plus pour moi que les fleurs de printemps et les lapins en chocolat. Je suis Chrétienne et j’ai un amour profond et constant pour Jésus-Christ. Je ressens à la fois une profonde tristesse et une grande joie lorsque je réfléchis au sacrifice de notre Sauveur, lorsqu’il a pris sur Lui tous les péchés et les maux du monde, qu’il a souffert et a été crucifié. Il m’est presque insupportable de me rappeler ses souffrances. Pourtant, mon cœur est rempli d’une joie immense lorsque je pense à sa résurrection qui nous donne la promesse incroyable de la vie éternelle. Les Doctrine et Alliances qui contiennent des révélations de Dieu, données par l’intermédiaire des prophètes mormons, utilisent une belle image pour décrire l’expiation de Jésus. Jésus est « descendu au-dessous de tout, … afin d’être en tout et à travers tout, la lumière de la vérité » (Doctrine et Alliances, section 88, verset 6). Les ténèbres du péché et de la mort ont été englouties par la lumière et la vie.

La Pâque et la Cène

Derniere-Cene-mormonPessah – la Pâque juive – est une fête lourde de symboles par rapport à l’expiation de Jésus. De même que la plupart des Chrétiens, les Mormons ne célèbrent pas la Pâque juive, mais ce n’est pas un hasard que la crucifixion et la résurrection du Christ aient eu lieu durant cette période. En effet, le Christ a mangé le repas de la Pâque avec ses disciples peu de temps avant de se rendre au Jardin de Gethsémané, où l’expiation a commencé. La Cène était un repas de la Pâque; le pain et le vin qu’ils ont mangé et bu étaient le pain et le vin du Seder:

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps.

Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous;

Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. (Matthieu 26:26-28).

La Pâque commémore l’époque où Dieu délivra les enfants d’Israël d’Egypte par l’intermédiaire de la main de Moïse. Lorsque la dernière plaie s’est abattue sur les Égyptiens, elle a causé la mort des premiers-nés de toute être vivante : « tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu’au premier-né de la servante qui est derrière la meule, et jusqu’à tous les premiers-nés des animaux. Il y aura dans tout le pays d’Égypte de grands cris, tels qu’il n’y en a point eu et qu’il n’y en aura plus de semblables » (Exode 11:5-6). Les Israélites ne purent se protéger contre cette terrible tragédie qu’en sacrifiant un agneau sans défaut, puis en aspergeant son sang sur les deux côtés et le dessus de la porte des maisons où ils vivaient. Pendant la nuit, les Israélites furent épargnés et tandis qu’ils mangeaient leur premier repas pascal, les premiers-nés de toute l’Égypte mouraient. L’ange destructeur était passé chez eux.

Jésus-Christ, l’Agneau de Dieu

doctrine-mormone-christL’agneau sacrifié pour sauver les enfants d’Israël de la mort et de la destruction était un symbole représentant  Jésus-Christ. Le sang de Jésus, tout comme le sang de l’agneau pascal, nous sauve de Satan qui, autrement, détruirait notre corps et notre âme. Esaïe a prophétisé concernant le Christ longtemps avant Sa naissance, annonçant que le Messie serait «semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie» (Esaïe 53:7). Jean-Baptiste a décrit à ses disciples qui était Jésus en une seule phrase : «Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde» (Jean 1:29). André, le frère de Pierre, faisait partie de ceux qui entendirent Jean Baptiste. Il comprit instantanément ce que Jean voulait dire : l’Agneau, prophétisé par Esaïe, dont le sang délivra les Israélites de l’esclavage et de la mort, commémoré lors de la Pâque chaque année, était enfin venu. André suivit Jésus, puis il courut pour retrouver son frère, Pierre, en lui disant : «Nous avons trouvé le Messie» (Jean 1:41). Je ne peux qu’imaginer la joie qu’ils ont ressentie d’avoir enfin trouvé leur Sauveur.

Plus je vieillis, plus je me rends compte de combien j’ai besoin de l’expiation de Jésus dans ma vie. Certains de mes proches sont décédés et leur présence me manque. Tandis que les années passent, mon corps vieillit, et je peux voir qu’avec le temps, il s’use et que moi aussi, je mourrai. Parfois, je croule sous mes péchés et mes erreurs, ou je suis accablée par la tristesse à cause des souffrances et des péchés des autres. J’ai besoin du sang de l’Agneau de Dieu pour me sauver de l’ange destructeur. C’est pourquoi, je vais à l’église chaque semaine et je prends du pain et de l’eau qui représentent le sang et le corps de mon Sauveur, Jésus-Christ. La résurrection de Son corps renouvelle mon corps ; le sacrifice de Son sang rachète mon âme. Mon cœur se réjouit de la promesse de la vie éternelle, rendue possible par Son amour infini. Que la joie de la rédemption de Jésus demeure dans votre coeur pour toujours.

 

Ressources supplémentaires :

« This is the Christ » par le Choeur du Tabernacle Mormon

Il est ressuscité – Le témoignage d’un prophète

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest

Share This