par Nora Moore Hess

Les hommes du Choeur du Tabernacle Mormon ont enregistré une version vraiment exceptionnelle de l’hymne mormon ci-dessous. Je l’ai entendu pour la première fois hier, lors de sa diffusion, puis je l’ai réécouté en boucle sur iTunes :

Mormon-coucher-de-soleil-sur-l-eau-

La miséricorde de notre Père céleste rayonne remarquablement

La miséricorde de notre Père céleste rayonne remarquablement

De son phare, pour toujours,

Mais il nous laisse veiller

Sur les lumières le long de la rive.

Laissez les petites lumières briller;

Réfléchissant une lueur sur les vagues.

Un pauvre marin défaillant et souffrant

Vous pouvez sauver, vous pouvez sauver.

(« Brightly Beams Our Father’s Mercy », Hymns #335)

Quelqu’un que j’aime énormément est retourné en prison encore une fois. Il s’attire des ennuis, en général des petits, puis il attend simplement qu’ils s’en iront. Il semble toujours sincèrement surpris quand ces problèmes ne cessent pas. Lorsque j’ai appris qu’il avait encore été arrêté, j’ai ressenti mon mélange habituel de tristesse et de soulagement. La prison n’est pas toujours un si mauvais endroit. Il y dispose d’un endroit où dormir, de trois repas par jour et il n’a pas accès aux substances addictives qui ont parfois menacé de l’écraser. S’il le souhaite, en prison, il peut décrocher son diplôme du secondaire, avoir un travail qu’il pourrait garder après sa libération ou arrêter de fumer. Il pourrait même aller à l’église chaque semaine, renouvelant et renforçant sa relation avec Dieu, la seule relation qui peut durer malgré tout ce qui peut se passer dans sa vie. Lorsque je lui ai rendu visite la semaine dernière, il m’a parlé de ses objectifs. Il avait l’air optimiste. Le véritable test se produira, bien évidemment, dans six mois, lorsqu’il sera libéré et essayera à nouveau de retrouver son chemin pour rentrer à la maison.

La nuit sombre du péché s’est installée;

Bruyamment rugissent les tourbillons.

Des yeux impatients attendent avec espoir,

Les lumières le long de la rive.

La nuit du péché

cascade-parc-yellowstone-park-mormonCette personne que j’aime a eu une vie difficile. Il est passé de foyers d’accueil en foyers d’accueil jusqu’à ces douze ans, lorsqu’il est arrivé dans notre vie. Avant son seizième anniversaire, il a de nouveau eu des problèmes, en fuguant à de nombreuses reprises. Avant d’avoir fêté ses dix-huit ans, il a commencé à boire et il a fini par quitter la maison pour de bon. Tout comme le fils prodigue, il s’est éloigné des mains qui se sont tendues vers lui pour l’aider, tournant le dos à une vie de bénédictions et d’ordre, et « il dissipa son bien en vivant dans la débauche » (voir Luc 15:13). Il n’a jamais eu son bac, il a été renvoyé de plusieurs emplois. Il a maltraité, puis perdu la fille qu’il rêvait d’épouser. Après deux séjours en prison, il a suivi un programme de désintoxication et les choses se sont améliorées pendant un moment. Mais il a perdu son emploi et a quitté la maison de sa mère biologique pour « partir à l’aventure » et expérimenter la drogue et le vagabondage. Aujourd’hui, il est de retour en prison.

Bien qu’il soit arrivé tard dans notre vie et qu’on ne le voit plus parfois pendant des mois, je l’aime tellement que ça m’en coupe le souffle. Je peux voir l’espoir et le potentiel qu’il a dans les yeux, et les entendre dans sa voix, quand je suis avec lui. Il s’est fait baptiser dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois nommée à tort l’«Église mormone» par les médias), il y a quelques années en arrière, promettant de prendre sur lui le nom du Sauveur, Jésus-Christ, de le suivre et de garder Ses commandements. Puis il a attendu, comme il l’a toujours fait, que sa vie change d’elle-même. Mais ses problèmes n’ont pas disparu comme par magie. Il veut avoir une vie meilleure, mais il ne fait pas les efforts pour y arriver. Il peut voir la lumière, mais il n’a pas encore appris à faire appel au pouvoir de Dieu pour lui venir en aide dans ses épreuves.

jesus-christ-mormon-tempeteLa miséricorde de notre Père : Le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ

Cette personne que j’aime a besoin du pouvoir du sacrifice expiatoire de notre Sauveur, Jésus-Christ, dans sa vie. Il a besoin du pouvoir du Christ pour se repentir de ses péchés et les délaisser. Le Christ lui tend les bras, lui montrant les choix qu’il doit faire. EnChrist réside le pouvoir de changement. Dieu l’aime d’un amour parfait et infini. Il peut lui fournir toutes les opportunités dont il a besoin et lui donner la force dont il a besoin pour se lever le matin, aller au travail, être une bonne personne, prier et résister à la tentation. Mais, tout comme le fils prodigue, il doit d’abord « [rentrer] en lui-même » (voir Luc 15: 17). Il y a « du pain en abondance » chez son Père, et en ce moment-même, tandis qu’il est privé de sa liberté, il peut se rendre compte que la prison est un lieu propice à ce qu’il rentre en lui-même. Et lorsqu’il le fera, j’espère qu’il regardera de nouveau en direction de chez Lui. Les mains qui se sont tendues autrefois vers lui, les « petites lumières », sont toujours là. La miséricorde et le pardon l’attendent, à la fois sur terre et dans les cieux.

Alimente ta faible lampe, mon frère;

Un pauvre marin, dans la tempête déchaînée,

Essayant aujourd’hui de rejoindre le port,

Peut s’être perdu dans les ténèbres.

Laissez les petites lumières briller;

Réfléchissant une lueur sur les vagues.

Un pauvre marin défaillant et souffrant

Vous pouvez sauver, vous pouvez sauver.

Les petites lumières

bougies-anniversaire mormonIl y a un lac dans la vallée où je vis. De mon porche, je peux voir la lune et les étoiles briller au-dessus, éclairant toute la vallée quand vient la nuit. Mais je peux également voir les « petites lumières » brillant dans les foyers de l’autre côté du lac. Leurs éclats se reflètent dans l’eau du lac, comme des longs chemins dorés menant à la maison. Ils sont faciles à suivre et mènent à des endroits de paix et de chaleur, sur terre, qui à leur tour nous aident à retourner un jour vers notre foyer céleste. Lorsque le fils prodigue est rentré chez lui, son père l’attendait. « Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et l’embrassa » (Luc 15:20). Il a accompagné son fils le reste du chemin, en direction de la maison, a tué le veau gras et s’est réjoui. Lorsque mon fils quittera la prison, j’espère qu’il verra les petites lumières que nous avons installées pour lui et qui, je l’espère, le ramèneront à la maison.


Nora Moore Hess est une écrivain et une musicienne qui vit à Lindon, en Utah. Elle est membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (elle est Mormone). Nora et son mari, Bret, sont les parents de sept enfants biologiques et de trois enfants adoptés.

 

Ressources supplémentaires :

Jésus-Christ est le chemin

Jésus-Christ, notre Sauveur

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest

Share This