Les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (souvent appelée l’«Eglise mormone») considèrent le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ comme l’événement le plus sacré qui se soit produit dans l’histoire du monde.

jesus-christ-mormonLa connaissance de deux grandes vérités est essentielle pour comprendre le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ. Tout individu doit comprendre qu’il y a eu la chute d’Adam; et que Jésus-Christ était littéralement le fils de Dieu, le Père, en esprit et en chair. En raison de son grand amour pour toute l’humanité, il a fait quelque chose pour eux qu’ils ne pouvaient pas accomplir pour eux-mêmes. Il est venu sur la terre afin d’expier pour les péchés de l’humanité et a volontairement donné sa vie, puis rompu les liens de la mort grâce à sa propre résurrection.

La chute d’Adam a entraîné la mort spirituelle et la mort temporelle dans le monde. La mort spirituelle signifie être séparé de la présence de Dieu (2 Néphi 9:6) et mourir quant aux choses qui appartiennent à la justice, ou en d’autres termes, les choses de l’Esprit (Hélaman 14:15-18). La mort temporelle ou la mort naturelle représente la séparation du corps et de l’esprit. L’expiation de Jésus-Christ a vaincu la mort physique en nous offrant à tous, peu importe si nous sommes justes ou non, la résurrection. L’expiation du Christ vainc la mort spirituelle en nous donnant un moyen pour nous de retourner en présence de Dieu, le Père, après cette vie.

Jésus-Christ était le fils littéral d’un Dieu immortel, le Père Saint qui est dans les cieux, et par conséquent, il a hérité de la capacité de ne pas mourir. Il a cependant hérité d’un corps mortel de sa mère, Marie, et de ce fait, de la capacité de mourir. Sa mission dans ce monde, dans cette vie mortelle, était de naître avec ces caractéristiques, mais de croître en sagesse, en obéissance et en compréhension (Hébreux 5:8) de l’enfance à l’âge adulte. De plus, du fait de Son grand amour pour nous tous, Il a payé le prix en souffrant pour les transgressions de toute personne née sur cette terre. Il a commencé cette œuvre lorsqu’il est allé au Jardin de Gethsémané et l’a terminé sur la croix au Calvaire (voir Marc 14:32-34).

A travers l’Expiation, du fait de Son grand et parfait amour pour toute l’humanité, Il a également subi volontairement la totalité de leurs infirmités et maladies mortelles. Cette souffrance Lui a permis de comprendre parfaitement les émotions, les sentiments et les comportements entraînés par les circonstances liées à toutes transgressions et à tout type de souffrances physiques que tous les mortels pourraient  subir sur cette terre. Sa mort volontaire faisait partie de l’Expiation et était un autre acte d’amour pour nous. Puisqu’Il est né avec la faculté de vivre pour toujours et la capacité de mourir, Il ne pouvait mourir que s’Il donnait volontairement Sa vie. Son grand amour pour nous tous a été le facteur principal qui l’a conduit à accomplir Son sacrifice expiatoire, la crucifixion (la mort sur la croix) et à offrir Sa vie délibérément.

Le Sauveur devait faire l’expérience de la mort volontaire afin de pouvoir, plus tard, rompre les liens de la mort, c’est-à-dire le pouvoir de la mort affectant toutes les morts passées, présentes et futures de la famille humaine. Il a accompli ce que Lui seul pouvait accomplir : reprendre Son corps après la mort et devenir un être vivant et immortel. Grâce à sa résurrection et en devenant les prémices de tous les morts (1 Corinthiens 15:23), le Sauveur a ouvert la voie à la race humaine toute entière afin qu’ils aient le salut et retrouvent leurs anciens corps physiques pour ne plus jamais mourir (être immortels).

Jésus-Christ a agi sous la direction du Père. Par la puissance de Son expiation, nous pouvons devenir les fils et les filles de Dieu (Doctrine et Alliances 76: 24). L’expiation du Christ était infinie et s’applique à tous.

Le prophète Amulek, du Livre de Mormon, a témoigné de l’Expiation :

Et maintenant, voici, je vais vous témoigner par moi-même que ces choses sont vraies. Voici, je vous dis que je sais que le Christ viendra parmi les enfants des hommes pour prendre sur lui les transgressions de son peuple, et qu’il expiera les péchés du monde, car le Seigneur Dieu l’a dit.

Car il est nécessaire qu’une expiation soit accomplie; car, selon le grand plan du Dieu éternel, il faut qu’une expiation soit faite, sinon toute l’humanité va périr; oui, tous sont endurcis; oui, tous sont déchus et perdus, et, sans l’expiation qu’il est nécessaire de faire, ils périront.

Car il est nécessaire qu’il y ait un grand et dernier sacrifice; oui, pas un sacrifice d’homme, ni d’animal, ni d’aucune sorte d’oiseau, car ce ne sera pas un sacrifice humain; mais ce doit être un sacrifice infini et éternel.

Or, il n’y a aucun homme qui puisse sacrifier son sang pour que cela expie les péchés d’un autre. Or, si un homme commet un meurtre, voici, notre loi, qui est juste, ôtera-t-elle la vie à son frère? Je vous dis que non.

Mais la loi exige la vie de celui qui a commis le meurtre; c’est pourquoi il n’est rien moins qu’une expiation infinie qui suffise pour les péchés du monde. (Alma 34:8-12)

Je témoigne que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant, que Son Expiation est réelle et que grâce au miracle du pardon, Il peut nous rendre tous purs à nouveau, même vous.

Cet article a été écrit par Mike, un membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

 

Ressources supplémentaires :

Jésus-Christ selon le Mormonisme

La Bible selon le Mormonisme

Assister aux réunions dominicales avec nous 

The following two tabs change content below.

Léa

Léa est la troisième génération de mormon de sa famille. Elle aime passer du temps avec son mari et leur fille, voyager et découvrir de nouveaux horizons. Léa et sa famille habite aux Etats-Unis.

Pin It on Pinterest

Share This