Par Jan Mayer, membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Elle est une «Mormone», diplômée de l’Université Brigham Young et la mère de cinq enfants. Elle a écrit des articles pour de nombreuses publications, dont The Denver Post, The Villager and  NorthStar.

J’ai travaillé dans un petit bureau avec une femme qui avait un grand dédain pour les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (surnommés «les Mormons»). Nous avions brièvement fait connaissance avant qu’elle m’aie recommandée pour un emploi. Même si elle savait que j’étais Mormone, elle pensait que j’avais été trompée et qu’elle pourrait changer mes convictions.

Lorsqu’elle a appris que j’étais une croyante fervente, vraiment convertie, elle a été consternée. Quand je lui ai demandé où elle avait trouvée ses renseignements sur mon église, elle m’a dit qu’elle avait suivi des cours dans son église. Choquée, je lui ai dit que je ne pouvais pas comprendre pourquoi une religion enseignerait quoique ce soit contre une autre religion – ce qui ne semblait pas très conforme aux enseignements du Christ. Elle m’a dit que le monde avait besoin d’être conscient de ce qui est mal, ainsi l’ennemi serait dévoilé et que nul ne peut être comme le Christ, car Il est Dieu. J’ai été étonnée par sa réaction.

Nous avons essayé d’éviter les discussions religieuses, mais périodiquement, les gens venaient dans notre bureau et s’engageaient innocemment dans des conversations qui la faisait s’enflammer.

jesus-christ-mormon«Vous ne croyez pas en Jésus-Christ,» nous a-t-elle accusé. Cela m’a transperçé le cœur d’entendre ces mots puisque j’aime Jésus-Christ de tout mon cœur et de toute mon âme. Il est mon Sauveur personnel, avocat et ami.

« Le nom de notre Eglise est l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours », j’ai expliqué. « Il est au centre de nos croyances. »

« Eh bien, vous pouvez appeler une école une boulangerie, mais cela ne veut pas dire qu’elle fait du pain », fut sa réponse.

Je me suis remise au travail pour éviter la dispute qui croissait. À une autre occasion, elle a laisser échapper que nous, les Mormons, ne sommes pas chrétiens et ne croyons pas dans le même Christ que les autres religions. Avec les yeux plissés, elle m’a demandé : « Que pensez-VOUS du Christ? »

Je lui ai répondu: « Je ne suis pas sûr de ce que vous me demandez … Nous croyons au même Christ que vous – que le Christ est le Sauveur du monde, qu’il est le fils de Dieu … »

« Vous croyez qu’il était un HOMME!» a-t-elle déclaré. « Peut-être comme un prophète ou un homme de bien … mais pas qu’Il était Dieu! »

Pour la première fois, j’ai compris pourquoi certains pensent que nous ne sommes pas chrétiens. La différence réside dans nos croyances sur la nature de Dieu. Les hommes ont déclaré que le Christ, Dieu et le Saint-Esprit sont une seule et même chose. Ils croient que le Christ était Dieu, en quelque sorte Son propre Père, venu sur terre en tant que Son propre fils.

Les Mormons croient que le Christ est littéralement le Fils de Dieu et qu’il y a trois personnages distincts dans la Divinité – le Père, le Fils et le Saint-Esprit – mais qu’ils ont un objectif unique et qu’ils ne sont pas trois-formant-une seule entité. Christ était mortel, du fait de sa mère mortelle, mais il possédait des attributs venant de Dieu, à cause de son Père.

Pour moi, les différences doctrinales entre les Mormons et certaines autres confessions ont des implications importantes. Par exemple, si le Sauveur était juste l’incarnation du Père dans la chair, en quelque sorte, pour Lui, il n’aurait pas eu besoin d’avoir le libre arbitre. Mais en tant qu’être séparé, si, il a effectivement eu le libre arbitre. Chaque jour, le Christ aurait pu choisir de vivre une vie de mortel ou de suivre les conseils de Son Père. Satan n’aurait aucune raison de Le tenter, Lui, s’Il n’avait pas eu la possibilité de pécher. Il a choisi de ne pas pécher. Il était un homme parfait … non pas parce qu’Il était incapable de péché, mais parce qu’Il a fait ce choix de rester libre du péché.

Puisque le Christ avait ces attributs mortels, je peux essayer de le suivre, en tant que l’une de ses disciples, Sainte des Derniers Jours. Quand je lis qu’Il a expié, qu’Il est mort et qu’Il a souffert pour mes péchés, je sais qu’Il me comprend et qu’Il a librement pris sur Lui les douleurs de l’humanité tout entière. Parce qu’Il savait ce que c’était que d’aimer son prochain, je peux essayer d’aimer mon prochain et de prendre soin des malades et des opprimés. Je peux adorer mon Père céleste comme Il l’a fait. Bien sûr, je vais faire des erreurs, mais grâce à Son exemple, je peux faire des choix qui vont consolider mon chemin vers Lui.

The following two tabs change content below.

Léa

Léa est la troisième génération de mormon de sa famille. Elle aime passer du temps avec son mari et leur fille, voyager et découvrir de nouveaux horizons. Léa et sa famille habite aux Etats-Unis.

Pin It on Pinterest

Share This