adam-eve-alter-mormonAprès la chute d’Adam, l’homme n’avait aucun autre moyen d’être ressuscité de la mort, autrement que par la mort de l’Etre Divin. Une loi merveilleuse et éternelle avait été enfreinte, et la mort d’un Dieu était rendue nécessaire, réellement, pour racheter la faute commise et pour permettre le salut des hommes ainsi que le salut du monde…

J’aime réfléchir à cela d’un point de vue pratique, de façon à ce que l’on puisse clairement le comprendre… Si vous aviez perdu la maison dans laquelle vous étiez né, l’ancienne famille qui était chère à votre cœur, à cause d’un moment de faiblesse au cours duquel vous auriez présumé de vos forces, et que vous aviez hypothéqué cette maison, et pensant que vous pourriez facilement la racheter, ne vous sentiriez-vous pas affligé et triste de découvrir que finalement il n’était pas possible de la racheter et que l’hypothèque était saisie et qu’ainsi il n’y avait plus aucun moyen de récupérer la maison?

Supposons qu’à un tel moment, un de vos amis puisse s’arranger avec la banque, et qu’il dise au propriétaire de l’hypothèque, « Vous ne voulez pas cette propriété. »

Il répondrait alors « Non, je veux mon argent. »

« Très bien, je peux vous rembourser. Je vous donnerai l’argent, et vous me rendez l’hypothèque. »

Et lorsque cet ami a payé le prix et qu’il a récupéré le titre de propriété de la maison, ne serait-il pas un merveilleux ami s’il venait vous dire, « Je crois qu’il s’agit de ta maison, et je sais que tu l’aimes beaucoup. Je sais que cela a été dur pour toi de la perdre. Pourtant, je l’ai rachetée. Elle m’appartient, mais je te propose de te la rendre à certaines conditions. Elles sont simples. Et je sais que tu pourras les satisfaire. Je ne te la rendrai pas uniquement comme je l’ai achetée, mais j’ai aussi décidé de la glorifier. Je la rendrai plus belle et plus merveilleuse qu’elle n’a jamais été, et je te la rendrai pour l’éternité. »

Ne serait-il pas un ami merveilleux? C’est le genre d’ami dont le monde dispose en la personne de Jésus Christ. L’hypothèque de la mort a été saisie, et la mort a déclaré la sienne. La tombe reçoit le corps, et c’est là qu’il restera pour l’éternité, ce qui aurait été le cas si Jésus Christ n’était pas intervenu. Il s’est arrangé avec le détenteur de l’hypothèque. Il a payé le prix de sa vie, et, de certaines façons qui ne sont pas encore comprises dans leur intégralité, il a acquis une valeur largement reconnue, a troqué, échangé et donné au détenteur de l’hypothèque, et a satisfait les revendications au sujet des corps terrestres.

Jésus Christ nous a achetés; Il nous a rachetés; Il nous a amenés; Et nous Lui appartenons. Et maintenant, Jésus Christ nous propose de nous rendre nos corps, mais dans une version glorifiée. A ceux qui respectent la loi, Il promet de rendre un corps céleste, emplie de pouvoir céleste, de gloire et de splendeur; et à ceux qui décident de respecter les règles terrestres, un corps moins glorieux, mais tout de même glorieux et splendide; et des corps telestes à ceux qui respectent les règles telestes; Ainsi il offre à chacun Ses privilèges. Voici ce que le Seigneur Jésus Christ a fait, pour les hommes.

Melvin J. Ballard, Paying the Debt, The Gift of the Atonement, 2002, Deseret Book, p. 4-5.

Pin It on Pinterest

Share This