Le sermon sur le mont-MormonLe sermon sur le mont constitue le discours le plus célèbre de Jésus Christ. De nombreux Chrétiens et non Chrétiens ont été impressionnés et motivés par Ses enseignements. Certains s’y réfèrent comme à la révélation des Lois supérieures à l’époque où le peuple de Dieu avait encore l’obligation de suivre des lois inférieures. A un niveau plus superficiel, le sermon du mont et son homologue dans Luc – le sermon de la plaine- sont des discours qui commentent l’éthique des Lois de Moise. Ces auteurs ont conservé certains éléments, en gardant sous silence d’importants sujets, et en ont transformé ou réformé d’autres.

Les trois points principaux du sermon du mont semblent représenter la signification ainsi que l’objet du sermon dans son intégralité: les Béatitudes, les six antithèses de Matthieu 5, et les indications données aux disciples qui leur expliquent comment s’occuper des troupeaux. Les béatitudes, un terme plus récent qui provient du latin « béni », qui est relativement simple et explicit, représente l’un des enseignements les plus profonds du sermon. Les béatitudes forment un ensemble cohésif, et lorsqu’on les lit sous la forme d’une séquence, elles détaillent le processus qui mène de la conversion au salut. La première béatitude promet aux pauvres une place dans le royaume du paradis (Matthieu 5:2), un procédé qui s’accorde bien avec ceux qui découvrent l’évangile et se préparent au baptême. La seconde béatitude promet à ceux qui « sont affligés » qu’ils « seront consolés » (Matthieu 5:3), un sentiment qui représente tous ceux qui entrent dans le royaume et qui subissent le processus souvent douloureux de la repentance.

Chacune des béatitudes s’ajoute et se construit sur la précédente. Pourtant, la huitième béatitude s’applique à tous ceux qui ont vécu une vie digne du Christ, nous rappelant que le diable ne nous laissera pas progresser vers le salut, sans s’y opposer. (« Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. « ). L’ordre séquentiel des béatitudes semble être en correspondance directe avec l’ordre des ordonnances de l’évangile. Les béatitudes représentent l’essence des exigences nécessaires pour pénétrer dans le royaume du paradis.

Un deuxième élément important se trouve au sein des cinq lois qui sont transformées dans Matthieu 5. Dans l’ordre, elles sont « Tu ne tueras point, » « Tu ne commettras point d’adultère, » « Tu ne te parjureras point, » « oeil pour oeil, » et « Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. » (Matthieu 5:21, 27, 33, 38, 43). Il est surprenant de noter que tous ces passages ne sont pas des citations directes de l’Ancien Testament; certaines, par exemple, se réfèrent spécifiquement aux écritures saintes (Exode 20), et d’autres semblent résumer une interprétation des lois:  » Tu ne te parjureras point. » Au sein de ces cinq lois ou concepts importants qui ont été modifiés, nous pouvons remarquer la présence de plusieurs manquements. Par exemple, la loi du sacrifice et la loi de la dîme et des offrandes n’ont pas été modifiées.

Les cinq lois de Matthieu ne reprennent pas tous les éléments du contexte, au contraire elles enseignent une méthode – une méthode pour internaliser des commandements externes. En essence, la question est la suivante: qu’est ce qui est le plus grand, un commandement externe ou un principe interne? Si nous obéissons aux commandements externes, obéirons-nous toujours aux principes? Et si nous obéissons aux principes, obéirons-nous aux commandements? Au cœur du sermon sur le mont se trouvent des enseignements qui nous aident à internaliser des commandements externes et ainsi à atteindre un niveau d’obéissance plus élevé.

Le dernier chapitre du sermon sur le mont n’enseigne pas aux disciples de nouvelles doctrines, mais les forment aux futures affaires et au futur gouvernement de l’Eglise. Par exemple, il leur enseigne comment faire la différence entre ceux qui ressemblent à des brebis mais qui n’en sont pas, et à distinguer ceux qui appellent le Seigneur pour des causes justes et ceux qui connaissent Son nom et prétendent réaliser Sa mission mais qui sont emplis d’inéquité. Le problème n’est pas l’empiètement du dehors mais la corruption du centre. La pureté du royaume est notre priorité, et on a enseigné aux disciples du Seigneur comment maintenir cette pureté. Dans presque tous ses aspects, le sermon du mont nous enseigne comment être Chrétien de l’intérieur à l’extérieur, une transformation qui plus tard façonnera l’environnement. Les changements de comportement ont une plus grande influence sur l’environnement que les changements de l’environnement sur les comportements.

The following two tabs change content below.

Léa

Léa est la troisième génération de mormon de sa famille. Elle aime passer du temps avec son mari et leur fille, voyager et découvrir de nouveaux horizons. Léa et sa famille habite aux Etats-Unis.

Pin It on Pinterest

Share This