l'espace temps après la mort

*Une caractéristique intéressante et apparemment agréable de l’existence spirituelle est l’absence de la mesure du temps et de l’espace tels que nous les connaissons sur terre.

« Je me suis retrouvé dans un espace, dans une période de temps, je dirais, où tout espace et temps sont absents ». (Citation de Life and Death, p 98).

Les récits d’intemporalité de l’autre côté du voile rendent témoignage des déclarations du prophète Alma disant que

« tout est comme un jour pour Dieu, et le temps n’est mesuré que pour les hommes. » (Alma 40 :8).

Elder Neal A. Maxwell a confirmé que le temps tel que nous le comprenons est une notion temporaire.

Lorsque le voile qui nous enveloppe maintenant disparaitra, le temps disparaitra également (Voir D&A 84 : 100). Même maintenant, le temps n’est clairement pas notre dimension naturelle. Par conséquent nous ne sommes jamais vraiment chez nous avec le temps. D’un autre côté, nous nous voyons souvent souhaitez impatiemment que le temps passe vite où vouloir le retenir. Nous ne pouvons faire ni l’un, ni l’autre bien sûr. Alors que l’oiseau est chez lui dans les airs, nous ne sommes clairement pas chez nous dans le temps, parce que nous appartenons à l’éternité ! Le temps, autant que tout autre chose, nous murmure le fait que nous sommes des étrangers ici. Si le temps nous était naturel, pourquoi avons-nous autant d’horloges et portons-nous des montres à nos poignets ? (Neal A. Maxwell, « Patience », Ensign, Oct 1980, p 31)

La mention d’intemporalité est récurrente dans les récits de morts imminentes. Presque sans exception, ils indiquent ou insinuent le fait qu’ils n’ont aucune idée si leur expérience a durée quelques secondes, quelques minutes, des heures, des années, n’a durée aucun temps ou un temps d’une durée non mesurable. Ils parlent du temps comme étant changé, composé, ou tout simplement inexistant.

Même Dr. Carl Jung, le célèbre psychanalyste qui lui-même a vécu une expérience de mort imminente, a raconté :

« Je peux décrire cette expérience seulement comme l’extase d’un état intemporel dans lequel le présent, le passé et le future ne font qu’un » (cité par Maurice Rawlings dans Beyond Death’s Door, p. 54).

Sur cette notion d’intemporalité, Emanuel Swedenborg a présenté une discussion utile qui semble compatible avec les enseignements SDJ sur le temps et l’éternité. Il explique :

« Une personne naturelle pourrait croire que sa pensée cesserait si la notion du temps, de l’espace, et de la matière était retirée, puisque c’est la base de toutes les pensées des hommes. Cependant, cela l’aiderait à réaliser que les pensées sont limitées et restreintes dans la mesure où elles s’appuient sur le temps, l’espace et la matière. Elles ne sont pas limitées, et elles augmentent, au point de ne pas s’appuyer sur ceux-ci, puisque l’esprit est proportionnellement élevé au-dessus des choses corporelles et mortelles » (Heaven and Hell, p. 132).

De plus, Swedenborg semblait suggérer un principe au sujet de l’intemporalité auquel les SDJ ont toujours cru. « Puisque les anges n’ont aucune notion du temps », dit-il, « ils ont une vision différente de l’éternité qu’ont les gens sur terre. Les anges voient dans l’éternité un état infini, et non une durée infinie ». (Heaven and Hell, p. 130-131)

Le Seigneur a révélé à Moïse que Son œuvre et Sa gloire était « de réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1 :39). Nous avons compris que la vie éternelle n’est pas uniquement la durée sans fin de la vie. C’est sous-entendu dans le mot immortalité. Mais la vie éternelle est plutôt un état ou une qualité de vie dont le Seigneur veut que nous jouissions.

Jésus nous a donné une idée de la signification de ce genre de vie éternelle juste avant sa crucifixion. « Or, la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » (Jean 17 : 3). Bien que nous puissions ne pas comprendre entièrement le sens de cette déclaration, nous croyons que connaitre, dans son sens le plus absolu, notre Père Céleste et son Fils inclue le fait de vivre avec Eux et de devenir comme Eux.

Bien que nous puissions avoir une idée de ce qu’est l’intemporalité, il est encore plus difficile de concevoir « ce monde ou les lois de l’espace…étaient toutes supprimées » (Return frjom Tomorrow, p. 45). Certains commentaires sont très intéressants à ce sujet, comme l’explique un homme : « Notre vocabulaire spatio-temporel normal est frustrant d’inadéquation pour décrire le paradis » (citation de Return from Death. P. 52)

Emanuel Swedenborg a expliqué sa compréhension de comment l’espace et le temps sont dépassés ou mis de côté là-bas. Une fois de plus, c’est semblable à d’autres facultés activées par la pensée. « Quand un individu dans l’autre vie pense à quelqu’un d’autre, il met le visage de cette personne devant lui dans sa tête, avec beaucoup d’autres choses qui appartiennent à la vie de la personne. Lorsqu’il fait ceci, l’autre personne se présente comme si elle avait été appelée. Ce genre de choses se passe dans le monde des esprits parce que les pensées y sont communiquées et parce que les distances n’ont pas les mêmes attributs que dans le monde naturel » (Heaven and Hell, p. 400)

Bien que cela puisse paraitre étrange, les gens ayant été dans le monde des esprits semblent décrire un procédé qui semble très familier : « Il est ensuite venu à mon esprit de revoir ces membres de ma familles et êtres chers qui sont partis avant moi, et dès que j’avais pensé cette pensée, ils étaient là… Ensuite, je voulais voir Jésus, car j’avais toujours voulu le remercier pour le rôle qu’il a joué dans l’Histoire et l’exemple à suivre qu’il a été… Il apparut instantanément, sans aucun effort de ma part » (Citation de Coming Back to Life, p. 35)

Une autre personne a décrit la façon de se déplacer qui fait écho aux prophéties de Brigham Young concernant les déplacements dans la vie d’après. Souvenez-vous que le prophète a enseigné que

« si nous voulons visiter Jérusalem, ou tout autre endroit… nous y sommes, en train de regarder ses rues… Si nous voulons comprendre comment ils vivent sur ces iles de l’ouest, ou en Chine, nous y sommes » (Dans le Journal of Discourses, 14 :231). 

Cet homme décrit le fait de pouvoir se rendre instantanément à chaque destination : « A cet instant, alors que je m’émerveillais de ce que j’avais vu, mon ami m’a proposé de partir ; et étant moi-même anxieux de partir, j’acceptai. IMMEDIATEMENT, nous arrivâmes à un autre endroit, dans une rue très belle ». Après avoir visité cet endroit, l’homme dit : « nous avons à nouveau changé d’endroit, INSTANTANEMENT » (Citation de « Amazine Grace : The Near-Death Experience as a compensatory Gift, Journal of Near-Death Studies, vol. 10, no. 1, Fall 1991, p. 30).

Un autre homme semble rendre témoignage des deux aspects de cette absence d’espace dans le domaine spirituel. D’autres ont également fait mention de l’effet « téléobjectif » décrit ici. « Quand je regardais une personne me demandant à quoi elle pensait », s’émerveillait une femme qui avait quitté son corps après un accident,

« c’était comme un zoom, exactement comme à travers un téléobjectif, et j’y étais. Mais il semblait qu’une partie de moi, que j’appellerai mon esprit, était toujours là où je me tenais avant, à plusieurs mètres de mon corps. Quand je voulais voir quelqu’un de loin, il semblait qu’une partie de moi, un peu comme un traceur, allait jusqu’à cette personne. Et il me semblait à ce moment-là que si quelque chose arrivait n’importe où dans le monde, je pouvais y être. (Citation de Life After Life, pp. 51–52).

Ceci peut nous donner un aperçu de l’accomplissement d’une promesse qui est fondamentale dans la théologie mormone, que si nous sommes fidèles à tout ce qui nous a été enseigné, nous serons réunis avec nos êtres chers pour toujours, sans plus jamais être séparés. Dans notre façon de penser temporelle, il est presque impossible de comprendre comment nous pourrions tous être ensemble sans au moins de la distance entre nous. Apparemment, nous aurons le pouvoir d’aller au-delà des obstacles, pour rendre visite et communiquer avec des amis et des êtres chers instantanément, si nous le souhaitons. La distance et la séparation n’auront plus jamais les effets négatifs sur les relations qu’elles ont sur terre.

Tout comme les récits des autres plaisirs inimaginables de la vie d’après, les descriptions de ce phénomène pourraient remplir des centaines de pages, l’une toujours plus excitante que la précédente. Ceux d’entre nous qui n’ont jamais eu ces expériences ont au moins la bénédiction d’avoir ces merveilleux récits en plus de notre compréhension de la doctrine, et nous pouvons œuvrer pour imaginer pour nous même les joies inimaginables à venir.

Cet article a été originellement écrit par Brent et Wendy Top et a été publié sur ldsliving.com, sous le titre « How time aned space work in the spirit world » Français ©2016 LDS Living, A Division of Deseret Book Company | English ©2016 LDS Living, A Division of Deseret Book Company. traduit par Samuel Babin

*extrait du livre de Brent L. Top et Wendy C. Top : Beyond Death’s Door: Understanding Near-Death Experiences in Light of the Restored Gospel.

Droit d'auteur © 2017 Jésus Christ. Tous droits réservés.
Ce site n'est pas propriété de ou affilié à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois appelé LDS Mormon ou église). Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Les opinions exprimées par les utilisateurs individuels sont de la responsabilité de ces utilisateurs et ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Pour les sites officiels de l'Eglise, s'il vous plaît visitez LDS.org ou Mormon.org.

Pin It on Pinterest

Share This