Par Scot et Maurine Proctor. Article publié sur ldsmag.com

Mormon

Photo via lds.org

Alors qu’il faisait encore nuit, le matin du dimanche après la crucifixion, Marie-Madeleine et d’autres femmes arrivèrent au tombeau de Jésus pour pleurer et embaumer le corps enseveli à la hâte. A leur grande surprise et avec  tristesse, quand elles regardèrent dans la tombe le corps de Jésus n’y était pas.

Mary  immédiatement courut pour dire à Pierre et Jean ce qu’elles avaient trouvé: «Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis.» A ces nouvelles les disciples coururent rapidement vers la tombe pour voir par eux-mêmes, « Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts. » Comme ils regardèrent dans la tombe, quelque chose en Jean bondit de joie, et il « crut. » i

Pourtant, lui et Pierre retournèrent chez eux. Comme Marie et les autres femmes s’attardaient à la tombe, « voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants.» et « ils leur dirent: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? » ii « ne craignez pas; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié.

Il n’est point ici; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché, » iii

Sur l’instant, Marie-Madeleine ne comprit pas les paroles des anges, tant la douleur à la perte de son bien-aimé Seigneur était si forte. Marie-même s’en alla de la tombe et vit quelqu’un dans le jardin qu’elle ne reconnaissait pas.

Mormon

Photo via lds.org

Il lui demanda: «Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu? Elle, pensant que c’était le jardinier, lui dit: Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et je le prendrai. » L’amour de Marie pour le Seigneur était si puissant qu’elle offrit de porter physiquement le corps par elle-même et de pourvoir à un enterrement approprié.

C’était alors l’un des plus grands moments de toute l’histoire de l’humanité,  car cet homme n’était pas le jardinier- c’était Jésus-Christ avec un corps ressuscité de chair et d’os. Et il se fit connaître lui-même en l’appelant tout simplement  par son nom dans d’un ton si familier:  » Mary ». A ce moment, elle vit, devenant le premier témoin du Seigneur ressuscité. Ses larmes de douleur se tournèrent en joie, comme elle cria, «Rabbouni, » iv qui signifie « Maître »

Quelle joie pour cette femme et pour toute l’humanité! «Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts . . . Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, » v Marie-Madeleine se pencha en avant pour adorer et montrer son amour au Seigneur. Jésus lui dit: «Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. » vi

On ne sait pas si c’est parce qu’elle ne devait pas L’accaparer longtemps ou si elle ne devait pas toucher physiquement le Seigneur. Peut-être que le Seigneur réservait sa première étreinte comme un être glorifié et perfectionné pour son propre Père céleste, de même un être glorifié et perfectionné.

Quand Marie a dit aux apôtres qu’elle avait vu le Seigneur vivant, «Ils tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas ». vii Plus tard, Jésus est apparu à Pierre, Son apôtre en chef, qui put peut-être se demander pourquoi le Maître ne pourrait plus jamais l’appeler Son serviteur. Ce fut une journée inoubliable.

D’anciens  témoins déclarent cette véracité dans les livres saints et les témoins de notre époque ont cela gravé dans leurs âmes par la puissance du Saint-Esprit: «Chantons tous, pleins d’allégresse, Car il est ressuscité. De la mort qui nous oppresse, Jésus nous a libérés. Dans son amour infini, Christ nous a donné la vie. » Viii

Le même jour de la résurrection, deux des disciples partirent de Jérusalem pour Emmaüs, à environ huit kilomètres de distance. Un seul sujet était balayé dans leur cœur lourd : leur espoir d’un règne messianique puissant maintenant estompé par la mort de leur Maître.

En cette fin d’après-midi, un autre pèlerin les rejoignit, Jésus-Christ, « Mais leurs yeux étant empêchés de le reconnaître.» Il leur demanda clairement pourquoi ils étaient si tristes. « L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit: Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci? » Jésus continua d’interroger, « Quoi? leur dit-il. -Et ils lui répondirent: Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth,… et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’on livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié. »

Jésus a alors commencé à leur enseigner tranquillement avec puissance: «  Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses…? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. »

En arrivant au village, ils l’ont prié : « Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin.» Comme il dînait à leur table, il bénit le pain « le rompit, et le leur donna. » Peut-être qu’il y avait quelque chose dans sa voix tendre, ou sa manière de bénir le pain, mais en un moment « leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent; mais il disparut de devant eux. » « Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures? » ix dirent-ils. N’aurions-nous pas du savoir?

Dès lors, ces deux derniers se hâtèrent d’aller à Jérusalem et trouvèrent les onze apôtres en réunion derrière des portes closes, par crainte des Juifs, et leur apportèrent leurs bonnes nouvelles. « Tandis qu’ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d’eux, et leur dit: La paix soit avec vous! ». Comme ils contemplaient le Seigneur, ils étaient terrifiés, pensant qu’Il était un esprit. Mais il les calma: «Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. »

Mormon

Photo via lds.org

Les disciples « ne croyaient point encore, et qu’ils étaient dans l’étonnement, » mais pour en outre leur montrer Sa nature corporelle, « il leur dit: Avez-vous ici quelque chose à manger? » x Et ils Lui apportèrent de la nourriture, qu’Il mangea devant eux tous.

 

i Jean 20: 2, 9,3

ii Luc 24: 5

iii JST Matthieu 28: 4-5

iv Matthieu 27: 3-4

v Corinthiens 15 :20, 22

vi Jean 20: 17

vii Luc 24:11

viii Cantiques, n °. 121

ix Luc 24: 16,18, 19-20, 26, 27, 29, 30, 31, 32

x Luc 24: 36, 39-41

The following two tabs change content below.

Léa

Léa est la troisième génération de mormon de sa famille. Elle aime passer du temps avec son mari et leur fille, voyager et découvrir de nouveaux horizons. Léa et sa famille habite aux Etats-Unis.
Droit d'auteur © 2017 Jésus Christ. Tous droits réservés.
Ce site n'est pas propriété de ou affilié à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois appelé LDS Mormon ou église). Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Les opinions exprimées par les utilisateurs individuels sont de la responsabilité de ces utilisateurs et ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Pour les sites officiels de l'Eglise, s'il vous plaît visitez LDS.org ou Mormon.org.

Pin It on Pinterest

Share This