Alors qu’Il vivait sur terre, le Sauveur n’a pas passé son temps à se promener et à sermonner les gens qu’Il rencontrait. Il a demandé à ses serviteurs de servir eux-aussi. Les Mormons servent leurs prochains de multiples façons, formelles et informelles, et l’une d’entre elles qui a reçu beaucoup d’attention dernièrement concerne le Programme d’Aide Mormon.

A la fin des années 1980, l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours (quelques fois appelée Eglise Mormone) a lancé un jour de service dans plusieurs pays, dont l’Argentine, le Paraguay, l’Uruguay et le Chili. Ce jour là, les Mormons ont demandé aux gouvernements locaux de leur suggérer des projets qui avaient besoin d’être mis en place et qui pourrait être accompli par les différentes paroisses. Bien que ce programme n’ait été destiné qu’à quelques pays, les Mormons du monde entier en ont entendu parler et ont décide de développer leurs propres programmes d’aide. En peu de temps, ce mouvement s’est développé dans le monde entier. Les chaines de télévision ont pris des photos de membres de l’Eglise, vêtus de tee-shirt jaunes à l’effigie du Programme d’Aide Mormon, nettoyant les dégâts et déblayant les jardins après l’ouragan Katrina, ainsi qu’après d’autres catastrophes naturelles aux USA. En effet, en 2007, les Mormons du monde entier se sont mobilisés après 170 catastrophes naturelles majeures.

Le Programme ne demande pas à ses membres d’attendre qu’une catastrophe se produise. En Afrique, des membres de familles royales se sont déplacés pour participer à l’une des journées d’aide mormone, qui rassemblait plus de 100 000 membres, dans le but de réparer des écoles, des hôpitaux, de repeindre des bâtiments et de réhabiliter des parcs.

Le Programme demande souvent aux membres qu’ils donnent de leur temps et de leur expertise, rien de matériel. Lors de catastrophes naturelles, l’Eglise fournit toutes les fournitures nécessaires. Les membres de l’Eglise offrent simplement un peu de leur temps, ce qui est le plus difficile à obtenir dans toutes les communautés. On conseille aux volontaires d’éviter de se comporter comme des missionnaires pendant cette période, puisque ce n’est pas le but de ce programme, même si, bien sûr, ils sont autorisés à répondre aux questions que les habitants leur posent. Néanmoins, le but premier de ce programme est de se comporter comme de bons citoyens et d’initier des changements positifs dans les communautés.

La plupart des membres de l’Eglise participent déjà activement dans les écoles et dans leurs communautés. Pourtant, il s’agit d’une opportunité pour les membres de l’Eglise de travailler ensemble, de s’organiser et de rejoindre une organisation qui permet d’initier des changements à une grande échelle, qui n’auraient pas vu le jour sans l’aide des volontaires.

En Angleterre, les membres de l’Eglise ont offert 2600 heures de leur temps pour restaurer une ferme qui connaissait des difficultés financières. Ils ont commencé en réparant les trottoirs destinés aux chaises roulantes, puis ont peint et nettoyé la ferme. Dans un bâtiment de l’Eglise prés de la ferme, d’autres membres se sont lancés dans la construction de maisons pour les oiseaux, de mangeoires, ainsi que dans la création de jouets éducatifs pour le magasin de souvenirs.

En Australie, des femmes ont confectionné 804 tapis, qui ont ensuite été distribués dans les hôpitaux de la région. Elles ont aussi assemblé des kits de maternité ainsi que des kits éducatifs afin de les envoyer à Papua en Nouvelle Guinée. Cela a été réalisé lors d’une des conférences annuelles des femmes, qui traditionnellement, dans le monde entier, implique un projet humanitaire.

Les jeunes de l’Eglise participent aussi à une conférence chaque année dans leurs régions, au cours de laquelle ils se lancent dans un projet pour servir leur communauté. Les adolescents aident à nettoyer les cimetières, à maintenir des sites historiques et à réhabiliter d’anciens parcs. Chaque année, cela leur apprend à participer activement à la vie de leurs communautés, et à se préparer à une vie au service de Dieu.

The following two tabs change content below.

Léa

Léa est la troisième génération de mormon de sa famille. Elle aime passer du temps avec son mari et leur fille, voyager et découvrir de nouveaux horizons. Léa et sa famille habite aux Etats-Unis.

Pin It on Pinterest

Share This