Lorsque le cardinal Jorge Bergoglio, d’Argentine, est devenu le Pape Francois 1er en 2013, les Mormons (un surnom donné aux membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours) ont publié une déclaration de bienvenue à son intention.

« Au nom des dirigeants et les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, nous adressons tous nos vœux à sa Sainteté, le Pape François 1er et prions pour qu’il sente la paix du Seigneur, dans son service de Pontife de l’Église Catholique. »

« Nous sommes honorés et heureux que nos deux religions travaillent ensemble à résoudre des problèmes de foi, de moralité et de service aux pauvres et aux nécessiteux. Nous apprécions les relations qui se sont nouées dans ces efforts conjoints et sommes reconnaissants pour le bien qui a été accompli.

« Nous sommes impatients de rechercher ensemble, comme l’apôtre Paul l’a écrit, tout ce qui est vrai, honnête, juste, pur, aimable et de bonne réputation. »

Les Mormons et les Catholiques, tout en différant quant à certaines questions doctrinales, partagent de nombreuses croyances en commun dans les domaines de l’aide humanitaire et de la morale. Ils ont travaillé ensemble pour protéger la liberté religieuse, la forme traditionnelle de la famille et le droit de l’enfant à naître. Ils comprennent que deux groupes qui partagent la conviction que Jésus-Christ est le Sauveur du monde ne doivent pas toujours être d’accord sur les détails afin de travailler ensemble pour changer le monde en bien.

Mormons et Catholiques défendent les droits de l’Homme

femme-mormone1Ces deux groupent, Mormons et Catholiques, soutenir les droits des enfants à naître. Dans un discours donné récemment, le pape François 1er a déclaré : « Tout enfant qui n’est pas né, mais qui est injustement condamné à l’avortement, a le visage de Jésus Christ, a le visage du Seigneur. »

Les Mormons autorisent l’avortement dans certaines circonstances rares :

« L’Église s’oppose à l’avortement et conseille à ses membres de ne pas s’y soumettre ni d’accomplir un avortement, excepté dans les rares cas où, selon les conseils d’un médecin compétent, la vie ou la santé de la mère sont sérieusement mises en danger ou lorsque la grossesse est le résultat d’un viol et provoque chez la mère un traumatisme émotionnel grave. Même dans ce cas, il ne doit être accompli qu’après consultation des autorités locales de la prêtrise et qu’après avoir reçu la confirmation divine à l’aide de la prière. » 

Les récents efforts pour protéger les enfants, en préservant les familles traditionnelles ont également rapproché Catholiques et Mormons sur un même terrain d’entente. Tous deux ont travaillé sans relâche dans leurs efforts visant à maintenir la vie familiale au sens où Dieu l’a défini, une définition qui augmente les chances, pour un enfant, de grandir avec ses deux parents biologiques à la maison et d’avoir les avantages d’avoir des parents des deux sexes. Ces deux groupes ont participé aux efforts juridiques pour protéger les familles et enseigner à leurs propres membres à honorer les rôles qui leur sont donnés par Dieu.

Mormons et Catholiques sont partenaires dans des causes humanitaires

Catholiques et Mormons sont souvent partenaires pour répondre aux besoins lors de catastrophes naturelles. Souvent, les Catholiques ont des personnes et des organisations caritatives déjà en place, permettant à l’ Eglise de fournir l’aide matérielle qui pourra ensuite être distribuée par les Catholiques qui savent quelle est la meilleure façon de les distribuer aux personnes qui en ont besoin. Par exemple, lors de  l’inondation de 2011 aux Philippines, causée par un typhon ravageur, Les Mormons ont envoyé, pour commencer, 600 sacs de riz provenant de leur banque alimentaire, puis davantage de ressources y ont été envoyées plus tard. Ils ont livré le riz à Pampanga, où le Centre d’action sociale de Pampanga (SACOP) de l’archidiocèse de San Fernando Pampanga l’a distribué à ceux qui en avaient besoin, utilisant ainsi les ressources qu’ils avaient développés depuis longtemps. Puis, Mormons et Catholiques se sont rejoints pour emballer ensemble le riz dans de plus petits paquets. Pour finir, les Mormons ont aidé les Catholiques à les distribuer à ceux qui en avaient besoin.

Lors d’un effort conjoint visant à apporter des jouets et des vêtements à un orphelinat, en République Dominicaine, Andrea Vasquez, des Services Sociaux Catholiques a déclaré : « Les Eglises travaillent ensemble sans distinction de race, de couleur ou de religion pour aider les nécessiteux, parce que c’est là le travail que Jésus-Christ veut que nous fassions – que nous travaillions ensemble pour ceux qui en ont le plus besoin ».

The following two tabs change content below.

Pin It on Pinterest

Share This